Françoise Zannier - Docteur en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur - Paris 12 - Gare de Lyon - Tél. 09 81 62 89 40 - contact@psychologue--paris.fr

Follow psy_paris on Twitter FaceBook Add to Google Suivez le fil RSS -> Actualités du Coaching et de la Psychothérapie

aller à l'Accueil de psychologue--paris.fr

Psychologue--Paris.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article. Les articles de Psychologue--Paris.fr sont accessibles en ligne.


Médiation : La grande illusion

du tout le monde il n'a que des bonnes intentions

"L'heure est à protéger le Public des fausses pratiques génératrices de manipulation, d'aliénation et d'errances mentales"
"Le risque est plus grand dans l'emplette des sciences que dans celle des aliments" Protagoras


Accueil psychologue--paris.fr -> Actualités du Coaching et de la Psychothérapie -> Médiation, la grande illusion

Les réseaux sociaux permettent entre autres choses, de se tenir au courant de l'actualité en temps réel.
Ça fonctionne très bien sur Twitter, où infos et discussions vont bon train, même si les interlocuteurs ne sont pas toujours des personnes très compétentes pour parler des sujets qu'elles abordent.
Il est affligeant notamment de constater que de nombreux professionnels peu qualifiés s'emparent de sujets sérieux, alors que leur background culturel est à l'évidence peu étendu, voire faible, sur ce qu'ils prétendent être leur spécialité.

Signifiants et Signifiés - Symboles et Réalités

Il en est ainsi dans de nombreuses professions non règlementées, où beaucoup se targuent de réussites et de succès, l'autopromotion étant souvent inversement proportionnelle à la qualité de la formation acquise.
Pour cette même raison, de nombreuses discussions virent à la foire d'empoigne, où la raison des forts en pétitions de principe et autres raisonnements spécieux, semble devoir l'emporter sur les arguments sérieux et fiables.

Ainsi, à l'heure où internet donne la parole à tout un chacun et semble mettre tout le monde sur le même plan, le problème des influences sociales et des qualifications professionnelles, donc des différences entre les personnes, devient paradoxalement de plus en plus crucial.
A cet égard, il est important de rappeler que si nous sommes égaux en droits, nous ne le sommes pas dans les actes et les faits, ce qui devrait donner à réfléchir à beaucoup, avant de choisir à qui s'adresser, qui écouter, etc...

De même, beaucoup devraient réfléchir et bien s'informer ou se former, avant d'affirmer des choses inexactes ou fausses.
On constate notamment que l'ignorance de l'ignorance est un problème grave et fréquent, nuisible socialement du fait des influences exercées par des personnalités souvent fortes, mais présentant des traits pathologiques, quand il ne s'agit pas d'authentiques psychopathes.

Cas limites, névrosés, pervers narcissiques et psychopathes, sont en effet souvent des candidats au leadership ou des leaders de pacotille.
Un problème avec l'"empowering people", est donc bien qu'en donnant la parole à tous, sans distinction, on permet des prises de parole injustifiées et on gomme les distances qui contribuaient par le passé , au respect des savoirs, expériences, diplô mes, positions sociales, etc... autrement dit au respect de la culture et de ses représentants les plus autorisés.

A l'extrême, on trouve des personnes dénigrant habilement les experts et savoirs établis, sans faire aucunement la part des choses, et sans que cela soit décelable par des publics peu ou pas informés, tout ceci engendrant d'innombrables méprises et erreurs.
Le moins qu'on puisse donc dire au sujet d'internet, c'est que toute médaille a son revers, celui venant d'être évoqué étant peu banal, comme on va encore le voir.

En ce qui concerne le marché du psychospirituel(<-clic) où la médiation prend place, le constat est le suivant.
La médiation se développe à tout va aujourd'hui, en se présentant comme le nouvel Eldorado de la résolution des conflits, si ce n'est comme la nouvelle poule aux œufs d'or du marché en question.
Cela se traduit notamment par le fait que la Ministre de la Famille annonce vouloir "instaurer une culture de l'apaisement, en lieu et place de la culture actuelle des conflits" (sic) grâce à la médiation, comme si on avait attendu cela pour s'engager dans cette voie, et comme si la médiation était tout à coup devenue LA solution de tous les conflits sociaux, familiaux, etc...

Lors de telles opérations de communication, il est affligeant d'observer que des politiques cautionnent certaines dérives dans le domaine de la formation et du travail, en favorisant le développement de nombreuses pseudo et sous-spécialités, qui sont autant de sources de confusion, d'illusions et d'erreurs, dans l'esprit du public.
En d'autres termes, jusqu'à récemment, on avait les psychologues, psychothérapeutes, coachs, éducateurs, formateurs, intervenants des risques psycho-sociaux, délégués syndicaux, et X autres travailleurs sociaux ou assimilés... , bref, toute une armée faisant souvent de fait, un travail de médiation, parmi d'autres objectifs ou activités, même si leur spécialité ne porte pas ce nom (je souligne)... mais tout se passe comme si on venait de découvrir qu'il manquait des médiateurs , ou du moins qu'on n'avait pas vu l'importance de ces professionnels, d'où la mise en avant de cette profession, subitement montrée comme LA profession adaptée à la problématique en question.

Concrètement, cette nouvelle politique se traduit par le fait qu'aujourd'hui, de nombreux médiateurs et formateurs de médiateurs, ne jurent que par leur profession pour résoudre des conflits, ceci allant jusqu'à dénigrer la psychologie, science dans laquelle la médiation puise pourtant une part essentielle de ses savoirs, ainsi que dans le droit, notamment.

Certains médiateurs et formateurs de médiateurs - ce qui est plus grave - refusent en outre d'admettre que la médiation n'est pas une science mais une fonction utilisant les savoirs de plusieurs sciences. Rien de moins.
De tels raisonnements purement formels faisant fi du sens et du fond des choses, sont à proprement parler des impostures, mais cela n'a manifestement aucune importance pour ces personnages dont l'objectifs est manifestement d'accaparer le pouvoir, en écartant le souci éthique et déontologique, ceci contrairement à toute attente.

C'est dire que l'heure est grave pour des professions dont la vocation est l'utilité sociale, et pour le système qui produit et cautionne de tels charlatans, en leur faisant une publicité illusoire.
On se demande bien où la Ministre de la Famille est allée chercher ses arguments et qui a écrit son discours, en particulier, tout ceci posant également la question des qualifications des membres du gouvernement, dont les péripéties sont parfois surprenantes. Mais laissons cela.

Il suffit aussi de parcourir le net, pour se rendre compte que les formations de médiateurs sont des formations courtes et peu qualifiantes, contenant souvent des cours de psychologie peu recommandables, comme la PNL (<-clic) et autres patathéories de dernière génération.
Toutes ces pseudo-théories s'inspirent à l'évidence des théories psychologiques les plus éprouvées et les reformulent, tout en n'ayant ni leur portée ni leur pouvoir explicatif.
En effet, les objectifs commerciaux des auteurs de patathéories, nécessitent notamment d'occulter ou d'ignorer ce qui dans les théories les plus éprouvées, est dérangeant du point de vue du pragmatisme et de la culture du résultat en vigueur chez leurs clients.

Autrement dit, les pseudo-théories ont en commun de nier des pans importants de réalité, en laissant croire qu'il n'y a pas de problèmes mais seulement des solutions, et tous autres poncifs visant à promouvoir agressivement une discipline, comme n'importe quel produit commercial.
On est ainsi en pleine illusion ou névrose libérale au sens de JC Liaudet, car dans ces patathéories, invitation est faite de ne renoncer a rien, comme l'illustre fort bien la formule : "pas de problèmes, que des solutions".

A l'opposé de la modestie et de la circonspection nécessaires dans nos disciplines, mégalomanie, volonté de toute puissance, refus ou déni de contraintes, sont le dénominateur commun des discours en question.
Concrètement, faire croire qu'une médiation amènera nécessairement une solution, comme le font certains médiateurs et formateurs de médiateurs, imbus de leur spécialité mais pas du tout psychologues, c'est méconnaitre qu'avant de s'adresser à un juge, les gens ont souvent épuisé toutes les possibilités d'aide disponibles, et c'est créer une illusion, a fortiori si les médiateurs en question sont peu qualifiés.
En réalité et en fait, dans de nombreux cas, on ne peut pas connaitre ou prédire à l'avance les résultats d'une médiation, c'est pourquoi la modestie s'impose en principe dans nos disciplines.

Promettre la réussite d'une médiation ou de toute autre intervention psychologique, c'est aussi méconnaitre - ou faire semblant d'ignorer - que de nombreux conflits sont sans solution, et que la seule réponse à apporter dans ces cas, c'est celle d'un juge permettant aux victimes de recouvrer leurs droits, notamment.
En effet, les positions du genre "si nous ne nous comprenons pas, c'est que nous ne nous sommes pas bien expliqués, ce que va nous permettre un médiateur" témoignent souvent d'une grande naïveté, en particulier quand des intérêts importants sont en jeu et quand certains protagonistes présentent des pathologies, comme on l'a évoqué.

En période de crise morale et économique - celle-ci n'étant qu'un effet de celle-là - il est d'ailleurs significatif que des médiateurs ne réussissent pas, en appliquant leur art, à nous tirer de ce mauvais pas et à empêcher les nombreux plans sociaux dont sont menacés un grand nombre de Français, par exemple, sans parler de la précarité, du chômage, de la pauvreté, etc...
Mais de cela, les médiateurs ne pipent pas mot, bien évidemment, et comme dirait Mme Michu, "ce n'est pas demain la veille...".

En d 'autres termes, bien qu'il ne soit pas de notre propos de nier l'intérêt d'une médiation dans certains cas, il apparait que de nombreux médiateurs ne savent pas de quoi ils parlent quand ils glorifient inconsidérément leur discipline, sans témoigner d'aucune connaissance en épistémologie en particulier.
En niant intentionnellement ou non les apports la psychologie dans la médiation, en particulier, ces personnes révèlent soit leur ignorance, soit leur improbité, ce qui dans un cas comme dans l'autre, est inacceptable.

En outre, délibérée ou non, leur vision confuse des savoirs révèle des lacunes dans leurs connaissances, et on ne peut pas discuter avec des personnes s'enfermant dans des discours construits en dehors ou en dépit de réalités contextuelles dont ils dépendent nécessairement.
Les bêtises, mensonges et manipulations en question sont en fait si grossiers qu'il en devient choquant que ces personnes portent le nom de médiateurs.

Autrement dit, ces relents sectaires et charlatanesques sont inquiétants en regard des missions que les médiateurs sont supposés proposer à des personnes en situations de conflits souvent dramatiques, voire tragiques.

Ainsi donc, en discutant avec des médiateurs, y compris avec ceux en charge de responsabilités de formation, on se rend compte que ces personnes ont des compétences bien inférieures à ce qu'elles devraient être, pour justifier l'intérêt de leur profession.
L'ignorance, la méconnaissance et l'obscurantisme dont certains font preuve, représentent un sérieux problème de probité.

En conclusion, il semble bien que les médiateurs exercent une des professions qui, à l'instar de nombreux coachs, thérapeutes, psychopraticiens, etc.. spolient la Psychologie, en n'ayant ni le niveau de formation, ni les connaissances et qualités personnelles appropriées pour exercer leurs professions.

De nombreuses formations au rabais déshonorent ainsi la psychologie, la dégradent en charlataneries, en faisant croire qu'elles s'appuient sur des théories fiables ou scientifiquement correctes, et qu'elles sont inconditionnellement adaptées aux problèmes qu'elles sont censées traiter.

Ces formations font courir des dangers réels aux usagers-clients de charlatans, toutes choses que les pouvoirs publics semblent incapables de règlementer efficacement, dans leur volonté de séduire un électorat prompt à confondre ses désirs avec les réalités, et à qui il sera toujours temps d'expliquer plus tard, que les choix faits sur le compte des contribuables, n'étaient peut-être pas tout à fait les bons.

Un des principaux enjeux est en effet de renforcer une filière professionnelle et de financer des formations, dans lesquelles les seuls vrais gagnants seront provisoirement, les formateurs de médiateurs, et les politiques soutenant les illusions en question.
Tout cela n'allant pas sans engendrer des problèmes avec les professions connexes, comme on vient de le voir, on se demande bien aussi de ce point de vue, en quoi la médiation instaure une culture de l'apaisement.

Françoise Zannier

PLAN DU SITE PSYCHOLOGUE--PARIS.FR

Accueil psychologue--paris.fr Coaching et Psychothérapie Textes localisation et Accès au Cabinet
Questions fréquentes sur les psys et la psy Psychologue Clinicien : Quid ? Localiser le Cabinet
Services pour Professionnels et Particuliers Conceptions et Méthode intégrative en Psychologie L'activité du Psychologue Clinicien Psychologue Paris 1er Arrdt (75001)
Informations professionnelles Champs d'applications de la Psychologie Intégrative La Formation des psychothérapeutes cognitivistes Psychologue Paris 2e Arrdt (75002)
Coaching Sites et Bibliographie Eclectisme et Intégration en Psychothérapie Psychologue Paris 3e Arrdt (75003)
Développement personnel Enquête sur les Traitements Psy Psychothérapie et Psychothérapeute Psychologue Paris 4e Arrdt (75004)
Psychothérapie Numéros Utiles et d'Urgence Le Renouveau Phénoménologique en Psychiatrie Psychologue Paris 5e Arrdt (75005)
Prévention des risques professionnels Code de Déontologie Retour vers le phénotype - Les gènes existent-ils ? Psychologue Paris 6e Arrdt (75006)
Supervision Résumé de Thèse Psychologue Paris 7e Arrdt (75007)
Affirmation de soi Actualités Coaching et Psychothérapie Résumé Présentation de Thèse Psychologue Paris 8e Arrdt (75008)
Consultations psy en ligne Fil d'Actualité s de la Psychologie Extrait de Thèse Psychologue Paris 9e Arrdt (75009)
Questions/Réponses psy en ligne Formation Professionnelle et Droit de Savoir Thèse sur la Psychothérapie Intégrative Psychologue Paris 10e Arrdt (75010)
Formulaire en Ligne La Formation des Psychothérapeutes Considérations sur la guerre et sur la mort - Freud Psychologue Paris 11e Arrdt (75011)
CV express Méthodes Quantitatives en Psychothérapie Vaincre l'Anorexie et d'autres TA Psychologue Paris 12e Arrdt (75012)
La Psychologie entre Raisons et Passions Remarques sur le Rapport INSERM 2004 Psychologue Paris 13e Arrdt (75013)
Référencement et Liens Autisme et Psychanalyse Prouver à tout prix l'efficacité des psychothérapies Psychologue Paris 14e Arrdt (75014)
liens Le Marché du Psychospirituel Informations sur le CPF Psychologue Paris 15e Arrdt (75015)
liens 2 PNL et autres pata-théories Cadre rè glementaire des risques professionnels Psychologue Paris 16e Arrdt (75016)
Le Neuro-Coaching : nouvelle science ou imposture ? Autisme et autres TED : Etat des Connaissances Psychologue Paris 17e Arrdt (75017)
Partenaires Sectes : où commencent et où s'arrêtent-elles ? Décret sur le titre de Psychothérapeute Psychologue Paris 18e Arrdt (75018)
Formation Photoshop Psychologie positive : une nouvelle idéologie Guide Santé et Dérives sectaires - Miviludes Psychologue Paris 19e Arrdt (75019)
Formation SketchUp Réflexion sur le Management Action on climate change Psychologue Paris 20e Arrdt (75020)
Le Bonheur existe-t-il ? Lettre au Président
La conscience aux confins du matériel et du spirituel La PNL selon ses formateurs
Du Scientisme en Psychologie et Psychanalyse Le Neuro-Coaching
Eloge de la confrontation Intervention Commission des Affaires Culturelles
Médiation : La grande illusion L'Amour expliqué
Pour un Revenu de Base
Dépression : troubles de l'esprit ou du cerveau ?

Psychologue Paris sur Google Maps

Psychologue Paris - Françoise Zannier - Dr en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur - 12 rue d'Aligre - Paris - 75012 -
Tél. 09.81.62.89.40
- Fax 09.81.70.15.20 -
Copyright (c) 2012 - Tous droits réservés par Psychologue Paris